Adhérer dès aujourd'hui à l'AMT

Transition des capacitaires: L’AMT ACCOMPAGNE LES LOTI DANS LEUR TRANSITION

L’AMT a réuni les chefs d’entreprises LOTI jeudi 18 mai en son siège à Paris, pour faire le point sur la transition et certaines rumeurs qui circulent sur la volonté de certaines applications d’interdire dans les prochains jours l’accès des capacitaires sur leurs plateformes. 

 

Les trois points suivants ont notamment été exposés et discutés : 

1 -L’enregistrement des entreprises capacitaires au répertoire des VTC, en préparation de la transition. C’est urgent et il faut faire vite. Cet enregistrement peut se faire directement en ligne sur le lien suivant : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/R31115 

2 -La formation des salariés des entreprises LOTI. C’est une obligation pour les gérants de ces sociétés compte tenu de leurs responsabilités légales vis-à-vis de leurs chauffeurs. L’AMT a mis en place une formation animé par un professionnel de très haut niveau. M. Mika est le responsable des inscriptions à cette formation. Son numéro de téléphone : 06 35 84 94 60

3 -Le bilan financier. Dans l’hypothèse de la fermeture des LOTI en janvier et en fonction des cas, l’urgence pour les entreprises de faire leur bilan financier et de renégocier si nécessaire leurs crédits en cours, pour éviter des situations de surendettements en janvier 2018. 

 

L’AMT continuera de défendre le secteur tout en demandant une régulation des rapports avec les plateformes. Pour suivre l’ensemble des problématiques et accompagner les entreprises dans leur transition, l’AMT a nommé un Chargé des affaires publiques, Charles Nahmias. Son numéro de téléphone est le suivant : 06 35 84 94 66

 


Urgent


L’AMT vous en remercie vivement :-)

Chauffeurs, patrons LOTI,

Ce jeudi 13 avril, vous avez été nombreux à prendre une pause, pour débattre avec nous de l’avenir du métier de VTC.

L’AMT vous en remercie vivement.

Pendant deux heures, nous avons eu des échanges très constructifs, notamment au sujet de la transition du statut de LOTI vers celui du VTC et la réforme de l’examen VTC. 

Nous avons également noté votre vif intérêt pour la formation gratuite que l’AMT s’apprête à lancer, pour optimiser les chances de réussite des candidats à cet examen, de plus en plus difficile.

L’AMT se réjouit de vous compter parmi ses nouveaux ambassadeurs.

Ensemble, rendons ses lettres de noblesse au métier de VTC.

Ensemble, construisons notre avenir !

Tous les jeudis, l’AMT fait le point sur l’évolution du métier de VTC dans le cadre de la nouvelle législation.

Chauffeurs, patron capacitaires, vous êtes cordialement invités.

Prochaine rencontre :

Jeudi 20 avril de 14 h à 16h, au siège de l’AMT : 10 rue Wurtz, 75013 Paris.

Confirmation : 0145784554,

secretaire@amt-france.org

presse@amt-france.org


LOTI, CHAUFFEURS, PREPAREZ VOTRE TRANSITION AVEC L’AMT

 

Réunion d’information ce jeudi 13 avril à 14 h au 10 rue Wurtz, 75013 Paris.

 

Chers amis chauffeurs, capacitaires,

L’AMT vous donne rendez-vous ce jeudi 13 avril en son siège, pour une réunion d’information sur :

-       Les nouvelles conditions d’examen VTC

-       La transition de l’année prochaine.

En effet, le temps passe vite, et janvier 2018 c'est bientôt !

Avez-vous pensé à votre transition ?

Qu’est ce qui va changer dans les examens pro VTC avec le décret qui est sorti vendredi dernier ?

Quelles sont les conditions à remplir pour être candidats ?

Combien de sessions d'examen sont prévues cette année ?

Combien de candidats pourront-ils y participer ?

Quelles sont les épreuves ? Qui corrige Ces épreuves ?

Comment optimiser ses chances de réussir ?

Après l’examen, quel est le délai pour connaitre ses résultats?

Venez débattre avec nous de toutes ces interrogations.

L’AMT se tient à vos côtés, pour vous aider à préparer sereinement les grands changements qui s’annoncent dans notre activité.

L’AMT va aussi lancer des sessions de formation gratuite pour vous préparer aux examens professionnels VTC.

Pour tout savoir sur le nouveau décret qui organise les examens VTC ;

Pour tout savoir sur la formation gratuite que l’AMT va mettre en place ;

 

Venez nombreux ce jeudi 13 avril au siège de l'AMT :

10 rue Wurtz, Paris 13

Réunion d’information de 14 h à 16 h

 

Pour confirmer :

Tel. : 0145784554

Mail : secretaire@amt-france.org, presse@amt-france.org


4 raisons d’adhérer à l’AMT


EXAMEN VTC : ÇA SE COMPLIQUE !

L’AMT a participé ce vendredi 10 mars à Paris, à l’auditorium de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA)  à la réunion d’information sur le nouveau dispositif d'accès à la profession des conducteurs de taxis et de VTC, conjointement organisée par le ministère des Transport et l’APCMA.

L’AMT a noté, s’agissant de l’organisation des examens par les chambres de métiers que le processus est toujours suspendu à la publication du décret d’application de la loi portant régulation du secteur du transport public particulier de personnes voté le 29 décembre 2016. (loi Grandguillaume).

Selon l’APCMA, la première session d’examen pourrait ainsi avoir lieu le 25 avril, à condition que le décret attendu ait été publié un moins plus tôt, c’est-à-dire le 25 ou le 26 mars, pour déclencher les inscriptions. 

L’AMT a noté concernant ces examens, qu’il n’existe pas de base QCM disponible pour les écoles de formation, et que chaque candidat pourrait désormais s’il le souhaite, s’inscrire directement auprès des chambres des métiers et de l’artisanat, en candidat libre.

L’AMT a noté que pour la session projetée en avril, les chambres de métiers et de l’artisanat n’ouvrent que 2000 places sur l’ensemble du territoire, ce qui est  à l’évidence insuffisant,  compte tenu des milliers de candidats qui attendent depuis plusieurs mois de pouvoir se présenter aux examens.

L’AMT a noté également qu’entre les épreuves écrites d’admissibilité et les épreuves pratiques, il pourrait se passer jusqu’à deux mois.

L’AMT a noté qu’à ce délai déjà long, il faudra ajouter, pour les candidats qui auront réussi l’examen, deux mois d’attente, voire plus, en préfecture pour obtenir leurs cartes professionnelles. Sachant que la réglementation n’impose aucun délai aux préfectures qui procèdent à plusieurs vérifications, notamment le B2.

 

L’AMT note que dans l’hypothèse où la première session d’examen aurait bien lieu au mois d’avril, ce n’est au mieux qu’en septembre que nous pourrions avoir sur le marché des chauffeurs disposant de la carte VTC.

Dans ce contexte, l’AMT est assez inquiète quant à la transition des 22 000 chauffeurs travaillant sous statut LOTI vers le statut VTC, si jamais la loi Grandguillaume était appliquée au 1er janvier 2018.

L’AMT informe  qu’elle communiquera sur une réunion d’urgence qu’elle organisera afin d’aider les entreprises LOTI à préparer cette transition.

 

Pour l’AMT,

René DASSIE

Responsable de la communication


MODALITES D'INSCRIPTION


Application collaborative

CHAUFFEURS VTC : MOBILISIONS-NOUS POUR CONSTRUIRE L’AVENIR DE NOTRE ACTIVITE

C’est une vraie révolution  que l’AMT prépare dans le secteur du VTC. Pour la première fois, vous allez devenir les vrais maîtres de votre activité. Plus d’intermédiaire ! Plus de commissions exagérées, qui vous poussent à vous tuer de taf, pour gagner des cacahuètes!

L’appli 100% collaborative est en marche.

Une cellule de réflexion sur l’appli a été inaugurée lundi au siège de l’AMT. C’est le QG de l’appli, où vous pourrez désormais exprimer vos idées, remarques et suggestions, pour faire fonctionner votre appli.

La dictature des plateformes, c’est fini !  

Connectez-vous vendredi dès 11 heures sur la page Facebook de l’AMT, pour débattre de votre appli, et construire l’avenir de votre activité.

Dans cette vidéo, le staff de l’AMT vous appelle au rassemblement derrière cette appli qui vous appartient.

A voir, commenter, partager. 


L'AMT VA LANCER UNE APPLICATION 100% COLLABORATIVE



CONFLIT VTC/UBER - Le Médiateur du gouvernement annonce de nouvelles rencontres.

Conflit VTC/UBER: REUSSITE DE L’OPERATION « DECONNEXION »

L'AMT APPELLE A DES DECONNECTIONS EN REPONSES A UBER

Conflit VTC/UBER: L’AMT SOUTIENT LES CHAUFFEURS GREVISTES

La réunion de sortie de crise du conflit entre la plateforme Uber et les chauffeurs VTC initiée hier à Paris par le ministre des Transports, Alain Vidalies, et qui s’est poursuivie ce mardi après-midi, a été ajournée, sans évolution notable.

La plateforme Uber n’a en effet rien  lâché, au sujet des revendications des chauffeurs VTC.

Le représentant d’Uber a proposé la mise en place par son groupe d’un fonds de 2 millions d’euros, pour soutenir les entrepreneurs et chauffeurs en difficulté, qui souhaiteraient être aidés.

Cependant, aucune indication n’a été donnée ni sur les modalités de mise en place effective de ce fonds, ni sur les conditions à remplir pour pouvoir en bénéficier.

Les associations et syndicats des chauffeurs ont rejeté en bloc cette proposition.

Compte tenu de ce nouveau blocage,

L’AMT appelle à soutenir les chauffeurs grévistes, dans le respect de la légalité.

Fidèle à son esprit de dialogue, l’AMT note cependant avec satisfaction la désignation d’un médiateur par le gouvernement.

L’AMT espère que celui-ci saura conduire toutes les parties prenantes à trouver une issue négociée à la crise actuelle entre les plateformes de mise en relation et les chauffeurs VTC.

 Fait à Paris, le 20 décembre 2016

Par Soufian EL KARTAOUI

Porte-parole de l’AMT

UBER DOIT ENTENDRE SES CHAUFFEURS!

 

L’AMT a été présente hier lundi 19 décembre 2016 et sera également présente aujourd’hui à 15h, à la réunion de sortie de crise du conflit VTC/UBER, initiée au nom du gouvernement par le ministre des Transports, Monsieur Alain Vidalies.

 

L’AMT a rappelé hier lors de cette rencontre qu’elle représente des entreprises LOTI et des chauffeurs. Et qu’à ce titre elle avait les mêmes revendications que les chauffeurs grévistes, sauf qu’elle souhaitait laisser le temps à une issue par le dialogue.

 

L’AMT estime au vu du durcissement de ce mouvement de grève et des tensions que cela engendre, qu’il est urgent que tous les acteurs rentrent immédiatement dans un processus de dialogue pour un apaisement de la situation.

 

La question de rentabilité ainsi que d’autres sont des sujets complexes qu’il faudra analyser en profondeur afin de mettre en place de nouvelles règles.

 

Donc c’est un calendrier de rencontres et de discussions qui doit être mis en place pour Janvier 2017.

 

Dans cette attente l’AMT estime qu’UBER doit faire un geste envers ses chauffeurs afin de sortir de la crise actuelle.

 

L’AMT a pesé de tout son poids, par la voie du dialogue, pour désamorcer cette crise qu’elle avait anticipée dès le mois de Septembre. 

 

L’AMT a fait usage de toute son influence hier jusque tard dans la nuit, afin de convaincre les responsables d’UBER de faire des gestes d’apaisement.

 

L’AMT  espère que sa voix sera entendue.

 

Un délai expirant aujourd’hui mardi 20 décembre à 15h a été convenu entre les parties.

 

 

 

Au-delà de ce délai, si des signaux clairs et acceptables pour les deux parties, sous la médiation du ministre des Transports ne sont pas établis, l’AMT appellera ses adhérents à soutenir le mouvement des chauffeurs grévistes.

 

UBER DOIT ENTENDRE SES CHAUFFEURS !

 

L’AMT depuis les crises de Février 2016 a été présente pour faire face aux défis de la profession et défendre les intérêts des chauffeurs.

 

L’AMT est entrée en jeu dans la crise actuelle, après avoir choisi dans un premier temps, de donner une chance au dialogue.

 

Ce temps est maintenant expiré, et l’heure est désormais aux gestes concrets.

 

 

Nos revendications doivent être entendues.

 

 

 

J. FRANÇOIS

 

 


GREVE VTC L'AMT PARTICIPE A LA NEGOCIATION

Télécharger
GREVE VTC AMT PARTICIPE A LA NEGOCIATION
Document Adobe Acrobat 477.6 KB

OUI au dialogue! NON à la violence!


OUI au dialogue !

 

NON à la violence !

 

L’AMT a bien pris note du communiqué du gouvernement en son ministre du transport, Monsieur Alain Vidalies, qui demande un arrêt immédiat des mouvements de blocage et appel à une discussion avec tous les acteurs de l’écosystème du transport de personnes.

 

L’AMT rappelle que ses revendications sont les mêmes que les grévistes mais la méthode est différente.

 

Dans ce sens que l’AMT ne soutient pas de mouvement de blocage, dans ce climat économique difficile et cette période de fêtes de fin d’année, priorise le dialogue et la discussion.

 

L’AMT par le biais de ces différentes échanges et communications publiques sur son site internet                www.amt-france.org ,  tant avec le gouvernement que les acteurs de l’écosystème (applications), plaide pour :

 

 

-          Un délai de transition honorable pour les entreprises LOTI (face à la PPL Grandguillaume)

 

-          Une meilleure rentabilité pour les chauffeurs et les entreprises (LOTI) qui passe par trois points.

 

a)      Remise en question des tarifications des courses et des commissions,

 

b)      Remise en question de la règlementation imposant uniquement des berlines aux VTC, (Véhicule trop chère)

 

c)      Clarification de l’activité co-voiturage. (Arrêt de l’application HEETCH)

 

d)      Même règle pour tous. (1 licence = 1 chauffeur)

 

 

 

-          Le droit des chauffeurs de se défendre lors des déconnexions.

 

Nous plaidons pour une représentation des chauffeurs dans les commissions de déconnexion qui reste pour l’instant un service interne aux applications.

 

L’AMT pense également que tous ces sujets doivent passer par un observatoire économique qui doit être la boussole de ce secteur d’activité.

 

L’AMT a déjà proposé aux autres associations VTC rencontrées en Octobre à porte de Montreuil de mettre en place une table ronde de discussion afin de déterminer des indices de références pour la profession.

 

L’AMT tient à rappeler que l’activité VTC est un secteur économique jeune, qui à besoin de tous pour s’organiser et se structurer.

 

C’est une croissance qui va très vite ou les acteurs désormais doivent consacrer du temps autour d’une table de discussion pour organiser les règles du secteur. (Syndicats, associations, applications, société de service etc…).

 

Priorité au dialogue et à la discussion pour aboutir à une concertation.

 

 

L’association Alternative Mobilité Transport

 

 

 

 

           



Manif VTC: STOP A LA VIOLENCE!!!



VTC/LOTI : QUEL DOIT ÊTRE LE COUT MINIMUM D’UNE COURSE ? L’AMT lance un   sondage national

Dans un communiqué publié la semaine dernière dans la foulée de l’annonce de la hausse de ses tarifs par la plateforme Uber, le président de l’AMT, Monsieur Joseph François, indiquait que l’association qu’il dirige attendait la mise en application de la cette nouvelle grille tarifaire d’Uber, pour faire un état des lieux.

Dans une vidéo publiée mardi, Monsieur Joseph François revient sur la question, indiquant que l’effet global de la hausse des tarifs d’Uber reste à venir.

Il explique que comme tous les acteurs du secteur, il aurait souhaité qu’Uber fasse mieux, et rétablisse par exemple les tarifs qui étaient en cours avant la baisse d’il y a un an.

Il ajoute qu’il n’a pas personnellement trouvé judicieux qu’en revoyant ses tarifs, Uber décide aussi de relever de cinq points sa commission qui s’élève désormais à 25 %.

Cependant, explicite Monsieur Joseph François, « à l’AMT, nous choisissons de continuer à discuter avec toutes les plateformes, comme nous l’avons fait pendant plusieurs mois avec Uber pour aboutir à la révision de ses tarifs ».

Le président de l’AMT souligne que « les applications ne sont pas une fin en soi».

« On ne peut pas leur imputer la responsabilité de nos faillites », ajoute-t-il.

Pour avancer dans la discussion, le président de l’AMT préconise la mise en place d’un indice de rentabilité, actuellement inexistant dans l’exploitation des VTC.

C’est cet outil qui permettra de définir des tarifs de course de nature à permettre aux chauffeurs et aux entreprises VTC d’avoir une bonne visibilité sur l’activité et de pouvoir s’en sortir financièrement.

« Nous lançons donc un sondage pour avoir ce dénominateur commun. C’est cet élément qui  nous permettra d’inciter les applications à adopter des tarifs qui arrangent les affaires de tout le monde », assure Monsieur Joseph François.

Le fichier du sondage est téléchargeable sur le site de l’AMT. Une fois rempli, le document doit être envoyé à l’association.

Soit par mail, à cette adresse : presse@amt-france.org

Ou par voie postale, à cette adresse : ALTERNATIVE MOBILITE TRANSPORT, 10, rue Wurtz, 7503 Paris.

 

PRIX DE REVIENT

BASE / AN : 80 000 KM

Prix Exprimée En €/Mois

 

NBR JOURS TRAVAILLES: 245J

 

CHARGES

CHARGES VARIABLES

CHARGES FIXES

CONDUCTEUR

VEHICULE

CHARGES COMMUNES

Consommation carburant

 

 

 

 

Entretien (garage)

 

 

 

 

usure pneumatiques

 

 

 

 

Autres:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Salaire brut Conducteur

 

 

 

 

Charges patronales

 

 

 

 

Frais de repas

 

 

 

 

Autres:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Acompte crédit-bail

 

 

 

 

Mensualité crédit-bail

 

 

 

 

Assurance véhicule

 

 

 

 

Autres:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Location bureaux

 

 

 

 

Assurance bureaux

 

 

 

 

Honoraires comptable

 

 

 

 

Téléphonie / informatique

 

 

 

 

Fourniture de bureaux

 

 

 

 

Frais divers (postaux etc.)

 

 

 

 

Frais de réception

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Salaire du standardiste

 

 

 

 

Autres:

 

 

 

 

charges

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAUX

 

 

 

 

Cote part

 

 

 

 

TRINOME

 

 

 

 

 

BINOME

 

 

 

MONOME

 

 

 

Télécharger
prix de revient base-2.pdf
Document Adobe Acrobat 275.0 KB


Augmentation des tarifs : UBER ECOUTE-T-IL ENFIN SES CHAUFFEURS ?


Après plusieurs mois de discussion entre l’AMT, d’autres associations de chauffeurs et Uber sur différents sujets d’urgence, notamment ce qui semblait être le plus important, à savoir  la rentabilité des chauffeurs, l’AMT informe qu’Uber s’apprête à annoncer une batterie de mesures : augmentation des tarifs sur le service Uber X et hausse de ses frais de commission.

1-           Prix minimum : Uber X passe de 5 euros à 6 euros

2-           Prix de base (prise en charge) passe de 1 euros à 1 euro 20

3-           Prix par minute (temps passé) passe de 0,25 centimes à 0,30 centimes

4-           Prix au kilomètre passe de 1 euro à 1, 05 euros

Selon Uber, cela représenterait une augmentation de 13% pour les chauffeurs, sur le service Uber X.

 

Uber annonce également une augmentation de ses frais de commission sur Uber X :

-          Passage de la commission de 20% à 25%.

 

L’AMT aurait voulu obtenir plus et estime également que l’augmentation des frais de commission d’Uber n’est pas judicieuse à l’heure actuelle.

L’AMT a aussi conscience de la difficulté de cette période économique notamment avec la concurrence déloyale effectuée par cette application de covoiturage dérégulant tout le système des prix des courses.

 

 

L’AMT, sur un point de vue général, estime que les choses vont dans le bon sens.

Uber a peut-être enfin pris conscience que son moteur, c’est les chauffeurs.. !

 

L’AMT reste extrêmement prudente dans la mesure où Uber nous a trop habitués aux beaux effets d’annonce ne se traduisant en aucune réalité factuelle pour le chauffeur. On a encore en mémoire la baisse des prix qui aurait dû augmenter le volume client et donc le chiffre d’affaires du chauffeur. Un an après, cette mesure a été un échec.

 

Nous attendrons de voir le résultat de la première semaine d’application de ces mesures afin de déterminer si réellement il y a une augmentation des gains pour le chauffeur.

 

 

L’AMT reste vigilante et mobilisée... !

 

J. FRANCOIS

Président de l’AMT


RAPPORT DE LA RÉUNION DU 17 NOVEMBRE 2016 AVEC UBER




COMMUNIQUE DU 21/10/2016




COMMUNIQUE DU 18/11/2016



COMMUNIQUE DU 16/11/2016




COMMUNIQUE DU 03/11/2016



VIDEO DE M. Joseph FRANCOIS - Président de l'AMT




APPEL AUX DONS


AUTORISATION MANIFESTATION CE MERCREDI 2 NOVEMBRE - GARE MONTPARNASSE





COMMUNIQUE DU 22/10/2016


Chers adhérents,

 

une  nouvelle version du projet de la  loi LGG va être valider par le sénat ce 2 Novembre, elle ne prend plus en considération nos problématiques, elle serait applicable des le 1er janvier 2017 sans transition, sa seule motivation est d’entraver notre liberté d'entreprendre.

 

La loi de Grandguillaume était très loin d'être parfaite initialement, mais elle nourrissait l’illusion de responsabiliser les différents acteurs afin d’assainir notre écosystème. Elle offrait aux entrepreneurs  et aux chauffeurs que nous sommes un délai raisonnable de transition. Or, aujourd'hui nous sommes poignardés dans le dos, une fois de plus le gouvernement nous  a montré son incapacité à agir de manière impartial et à prendre en considération tous les acteurs. Notre secteur au vu de son potentiel de création d'emploi mérite un gouvernement à sa hauteur!

 

 

 

Si cette loi passe en l'état, au 1 er janvier 2017 on est mort! c'est pourquoi nous appelons à la mobilisation afin de sauvegarder nos entreprises et nos emplois!!!

 

 

 

La loi doit passer au sénat le 2 Novembre, nous appelons à manifester dès le 2 novembre afin de  l'annuler tout simplement!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.amt-france.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me tiens à votre disposition pour toutes informations complémentaires :

 

 

 

 

 

 

 

M. EL KARTAOUI Soufian

 

Porte-parole / Chargé de mission

 

soufian@amt-france.org

 

Tél. 06 62 33 01 19

 

 

 

 

                                                               L’association Alternative Mobilité Transport

 

                                                    Par l’intermédiaire de son porte-parole  – M. Soufian El Kartaoui

 


COMMUNIQUE DU 20/10/2016


Chers adhérents suite à  notre communiqué du 13 octobre  sachez que vos revendications ont  rendu possible notre réunion du 20 Octobre 2016 mettant de se fait en adéquation l'urgence  de la situation avec le nouveau calendrier d’échange avec UBER.

 

Thème examiné :

 

 

 

                            -Rentabilité des partenaires et des chauffeurs sur le réseau UBER :

 

 Les représentants d'UBER ont reconnu que  la politique tarifaire sur les produits  était en inéquation avec la qualité de service demandée et nos coûts réels. Nous en conviendrons tous, notre charge la plus lourde est le coût du travail. A ce propos nous avons émis plusieurs pistes qui vont dans le sens de l'augmentation de la rentabilité horaire :

 

 

 

Temps d'attente payant sans délai

 

Facturation du temps d'approche

 

revalorisation de la course minimum

 

revalorisation du prix au km

 

revalorisation du prix à la minute

 

régulation du marché de manière saine

 

Ils ont convenu que la solution de cette problématique de rentabilité horaire passerait par une augmentation des prix. On est tous d'accord sur l'urgence vital d’aboutir   à ce réajustement tarifaire, on se revoit le 15 novembre afin de voir les pistes retenus par UBER pour y aboutir avant la fin de l'année selon leurs dire!!!

 

                            

 

                          

 

                            -Commission de déconnexion sur le réseau d'UBER

 

 

 

Comme cité précédemment dans notre communiqué la commission à été acté par UBER,  à partir du 15 novembre nous entamerons la phase de test.  UBER va commencer à nous suggérer les dossiers litigieux pour arriver rapidement à une commission de recours accessible à tous, ou toutes personnes jugeant injuste sa déconnexion pourra  saisir la commission. Nous saluons vivement cette avancée historique de la part  d'UBER , nous sommes aujourd'hui le seul pays au monde ou cette commission sera mise en place.

 

 

 

 

 

www.amt-france.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me tiens à votre disposition pour toutes informations complémentaires :

 

 

 

 

 

 

 

M. EL KARTAOUI Soufian

 

Porte-parole / Chargé de mission

 

soufian@amt-france.org

 

Tél. 06 62 33 01 19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                    L’association Alternative Mobilité Transport

 

                                                    Par l’intermédiaire de son porte-parole  – M. Soufian El Kartaoui

 


COMMUNIQUE DU 13/10/2016


VTC, LOTI, nous sommes tous concernés… !

 

 

 

Nous étions descendus tous dans la rue suite aux déclarations du premier ministre M. VALLS en février 2016. La réponse du gouvernement a été de faire un moratoire et de nommer un médiateur en la personne de M. GRAND GUILLAUME. Il s’en est suivi des discussions qui ont abouties au projet de loi du médiateur M. Laurent GRAND GUILLAUME, projet de loi qui sera mis en discussion au sénat ce 19 octobre 2016.

 

 

 

 

Toutes les associations de chauffeurs y compris l’AMT soutiennent ce projet de loi dans la mesure où il prend en compte un délai de transition vers le statut VTC pour les chauffeurs des entreprises LOTI jusqu’en juillet 2018. (Voir communiqué de l’AMT du 29 juin 2016, www.amt-france.org)

 

 

 

 

 

Notre second chantier était d’entamer des discussions avec les applications notamment avec Uber. C’est dans ce cadre que nous les avions reçus au mois de juin 2016, lors de cette rencontre des engagements ont été pris par le Responsable d’Uber. Nous estimons que les décisions prises par la commission d’Uber via le système de déconnexion des chauffeurs, sont arbitraires, voir partisanes c’est pourquoi Uber a accepté le principe d’inclure des représentants des chauffeurs dans cette commission.

 

 

 

 

 

Nous confirmons : l’AMT et l’UDCF, que nous sommes prêts à assumer cette charge dès demain vendredi 14 octobre 2016 afin de revoir les différents cas des chauffeurs déconnectés.

 

 

 

 

 

Après concertation avec les autres associations de chauffeurs, concernant le volet économique et notamment le constat que la baisse des prix n’a pas eu l’effet escompté pour les chauffeurs en terme de revenu, nous avons envisagé différents leviers, nous avons retenu plusieurs pistes de travail dont l’une nous semble applicable rapidement. Dans la mesure où une diminution du taux de 20% de commissions appliqué par Uber sur les courses apportera un effet stabilisateur des revenus des chauffeurs. En attendant d’explorer d’autres pistes qui prendront plus de temps à mettre en place.

 

 

 

 

On s’est réjoui d’avoir des discussions, des échanges avec Uber car nous pensions que cette fois-ci ceux-ci avait réellement pris conscience de l’urgence de la situation. Malheureusement… les faits nous contredisent c’est pourquoi nous aimerions les rencontrer au mois d’octobre 2016 afin d’apporter des réponses concrètes aux chauffeurs.

 

 

 

 

Nous avons noté et pris acte depuis ces dernières 24h via vos appels et vos réactions de votre déception par rapport aux avancées et nous vous demandons de ne pas faire de rassemblements intempestifs devant les locaux d’Uber, …attendons leur réponse.

 

 

 

 Ce communiqué est cosigné par les associations suivantes : AMT et UDCF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                        

 

 

 

Télécharger
communiqué AMT du 13102016.pdf
Document Adobe Acrobat 600.8 KB


BULLETIN D'INFORMATION du Lundi 03 Octobre 2016


A ce jour nous commençons à voir se dessiner les fruits d’une collaboration constructive auprès d’Uber et des différentes associations notamment sur les points suivants :



1-    Uber nous confirme par mail sa volonté de vouloir s’appuyer sur un comité de chauffeurs et de partenaires indépendants pour lui donner des avis décisifs sur des cas complexes pouvant entrainer une déconnection. Ils sont prêts à se lancer au plus vite dans une phase de test.   Pour ce faire ils attendent un retour de notre part sur les modalités d’organisation des sessions des commissions.
Je reste joignable pour tous ceux (associations, regroupements de chauffeurs) qui souhaiteraient faire partie de cette commission.

 
2-    Comme évoqué pendant notre réunion, Uber travaille actuellement a la création d'une équipe dédiée aux partenaires flotte (VTC et Capacitaires) les plus importants, et aimerai notre retour rapidement sur les besoins spécifiques que cette équipe pourrait traiter (tant sur le fond que sur la forme). Pour se faire nous attendons un retour de tous nos adhérents et de ceux des autres associations pour faire un condensé et l’envoyer à Uber.


3-    Au sein de l’AMT nous avions émis l’idée de faire une réunion avec nos adhérents et l’équipe Driver Marketing d’Uber afin de faire comprendre le travail que mène ces gens pour faciliter le nôtre et leur dire ce que l’on aimerait réellement qu’ils fassent. Nous avons eu le plaisir de voir qu’ils seraient ravis de nous faire un exposé sur leurs chantiers en cours et échanger avec nous sur ce qu'il pourrait faire de mieux, notamment des améliorations en terme de marketing !


4-    Ils souhaitent également intensifier le rythme de nos discussions avec eux afin de continuer
            à avancer ensemble pour construire le secteur du transport.   
          

5-    Nous avons également été contacté par l’un des collaborateurs du préfet de Roissy afin de convenir d’un rendez-vous avec eux, pour faire part de nos problématiques et trouver des solutions sur la question des aéroports.    
                                                                                                                             
6-    Nous avons également sollicité plusieurs sénateurs afin de les sensibiliser et leur faire part de nos inquiétudes et solliciter de leur part des prises de positions en notre faveur.


www.amt-france.org




Je me tiens à votre disposition pour toutes informations complémentaires :

M. EL KARTAOUI Soufian
Porte-parole / Chargé de mission
soufian@amt-france.org
Tél. 06 62 33 01 19

                            L’association Alternative Mobilité Transport
                    Par l’intermédiaire de son porte-parole – M. Soufian El Kartaoui


BULLETIN D'INFORMATION Du Lundi 26 Septembre 2016


Dans cet écosystème qu'est le transport de personne, en mutation sans cesse et à la recherche d'une solution pérenne pour tous ses acteurs, afin de nourrir le rêve de voir naître le transport de demain...

 

Nous entamons dès lors ce qui ne semblait pour certains que pure chimère, les fondations d'un air nouveau ou nous autres ferons fit de nos difficultés et nos divisions, pour les outrepasser par le biais du dialogue et de la confiance mutuelle !!!

 

 

 

Au sein de l'AMT nous avons eu le plaisir d'organiser une réunion de dialogue qui a eu lieu le 24 septembre avec les représentants d’Uber ainsi que nos confrères des associations : UDCF représenté par Mohammed Achi et FTCP représenté par Atman Ramdani et Steeve Abella.

 

 

 

 

 

Thèmes abordés :

 

                            -Rentabilité des partenaires et des chauffeurs sur le réseau Uber 

 

                            

 

                            -Qualité et sécurité sur le réseau Uber

 

                            

 

                            -Soutien logistique et opérationnel des partenaires flotte

 

 

 

 

 

1-      Rentabilité des partenaires et des chauffeurs sur le réseau Uber                                

 

 

 

Je dirai tout d'abord de ce sujet, que nous savons tous à quel point il est primordiale si ce n'est vital de trouver une solution qui puisse refléter les couts réels de notre activité et de surcroît que celle-ci devienne rentable, ce qui n'est pas le cas de nos jours…

 

 

 

Je fus agréablement surpris d’entendre affirmer par l’équipe d’Uber que le sujet : « de notre rentabilité » leur tient fortement à cœur et qu'ils y travaillent pour trouver une solution équilibrée.

 

 

 

 

 

Pour se faire ils ont (Uber) et nous (associations) avons explorés différentes solutions pour y parvenir dans les meilleures conditions à savoir :

 

     

 

-          Augmentation du prix de la course minimum,

 

-          Baisse de la commission d’Uber,

 

-          Aide logistique d’Uber,

 

-          Rémunération du temps d 'attente.

 

 

 

Afin de trouver un équilibre et surtout une orientation par rapport à ces différentes possibilités, nous sollicitons l’avis de nos adhérents afin de leur faire part de leur point de vue sur ce sujet.

 

(Envoyez-nous vos avis par mail ou par SMS, vous trouverez mes coordonnées ci-après).

 

 

 

Dans l’attente nous continuons à travailler en étroite collaboration avec les autres associations.

 

 

 

 

 

2-      Qualité sécurité sur le réseau uber

 

Sur ce sujet-là je dois dire qu'il en va de notre image même, ce qui fait que nous avons si bien réussit à séduire nos clients, ce simple mot de Sécurité le résume parfaitement.

 

Nos clients se sente en sécurité dans nos véhicules et nous devons faire en sorte que cela perdure. Afin de maintenir cette sécurité nous avons mis en avant différents points sur lesquels nous travaillerons :

 

 

 

-          Déconnexion des chauffeurs jugé dangereux par les capacitaires,

 

-          Blacklist des chauffeurs trop dangereux,

 

-          Temps de conduite trop long,

 

-          Commission représentant les chauffeurs pour les déconnexions chez Uber.

 

 

 

    

 

 3-  Soutient logistique et opérationnel des partenaires flotte

 

 

 

Il est clair que les partenaires ayant une flotte ne peuvent aspirer au même service que ceux qui ne possède qu'un véhicule.

 

Les problématiques que cela engendre ne sont pas les mêmes et les solutions doivent être adapté.

 

Nous proposons :

 

-          Guichet professionnel

 

-          Contact dédié au sein d’Uber

 

                              

 

Les différents thèmes et propositions vous sont communiqué de manière sommaire et feront l'objet d'une explication plus détaillée prochainement, j'attends pour se faire les conclusions des autres associations ainsi que des représentant d’Uber.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4-     Conclusion

 

 

 

En conclusion, j’attends de recevoir le retour des représentants d’Uber ainsi que des autres associations sur :

 

 

 

-          La piste de solution retenue par rapport à chaque point,

 

-          Les modalités d’applications,

 

-          La période de mise en pratique,

 

-          La périodicité des réunions de travail.

 

 

 

 

 

Dans ces solutions qui seront envisagées, je ne manquerais pas de prendre en compte vos avis, vos réactions.

 

Je crois fermement en la bonne volonté de tous et qu’avec la participation de tous les acteurs de cet écosystème, nous allons pouvoir mieux structurer nos activités.

 

 

 

 

 

 

 

Je me tiens à votre disposition pour toutes informations complémentaires :

 

 

 

www.amt-france.org

 

 

 

 

 

M. EL KARTAOUI Soufian

 

Porte-parole / Chargé de mission

 

soufian@amt-france.org

 

Tél. 06 62 33 01 19

 

 

 

 

                                                                    L’association Alternative Mobilité Transport

 

                                                    Par l’intermédiaire de   son porte-parole – M. Soufian El Kartaoui

 


BULLETIN D’INFORMATION Du Lundi 19 Septembre 2016


 

 Les avancées sont significatives, nous pensons arriver à des conclusions assez rapides sur différents points essentiels à notre secteur d’activité.

 

 

1-      J’ai rencontré en ce jour au sénat de la république le rapporteur du projet de lois Grand-guillaume, M. Jean-François Rapin. (Sénateur président de la commission en charge de ce dossier).

 

Je lui ai formulé nos inquiétudes, notamment, la transition des chauffeurs LOTI vers la carte VTC, d’autant que les signaux qui nous sont envoyés ne vont pas du tout dans le bon sens, nous avons bien noté l’annulation des examens de VTC d’octobre.

 

L’AMT que j’ai représenté en tant que porte-parole à cette discussion à aussi évoquée la déstabilisation du marché que l’on constate avec la prolifération de chauffeur travaillant pour cette plateforme de course entre particulier, sous couvert de covoiturage.

 

Le rapporteur M. Jean-François Rapin a pris bonne note de nos réserves, vraisemblablement il y aurait une deuxième rencontre à ce sujet.

 

 

2-      Une rencontre informelle à également eu lieu avec les responsables d’UBER afin d’avancer sur les différents points qui nous préoccupe.

 

UBER et l’AMT ont pris acte de l’urgence de trouver une solution au problème des parkings pour les chauffeurs se rendant en course ou en attente aux aéroports, dont le plus urgent serait : l’aéroport Roissy Charles de Gaulle.

 

Nous concentrons toute notre énergie afin de trouver une solution au plus vite.

 

Les discussions vont continuer avec UBER tout au long de cette semaine, à ce jour une seule association nous a fait part de sa volonté d’y participer.

 

Je vous rappelle que ces discussions nous concernent tous et que nous laissons la porte ouverte à tous associations souhaitant faire valoir son point de vue.

 

 

3-      J’ai engagé des discussions avec différents acteurs de l’écosystème dans le but de faciliter et de proposer des conseils à tous nos adhérents, notamment juridique, financier, logistique…

 

Je vous tiendrais informé au fur et à mesure que je validerais des accords de partenariat.

 

 

4-      Afin de vous informer des évolutions de l’agenda des discussions et de toutes autres actions, un bulletin d’information sera communiqué tous les lundis sur notre site web :

 

www.amt-france.org

 

Je me tiens à votre disposition pour toutes informations complémentaires :

 

M. EL KARTAOUI Soufian

Porte-parole / Chargé de mission

soufian@amt-france.org

Tél. 06 62 33 01 19

 

 

                                                                    L’association Alternative Mobilité Transport

                                                 Par l’intermédiaire de son porte-parole  – M. Soufian El Kartaoui

 


COMMUNIQUE DU 13/09/2016


 

 

L’AMT nomme son porte-parole

 

A Tous,

 

Comme annoncé dans notre dernier communiqué, le temps presse, l’agenda est bien chargé. Ce matin encore j’étais au téléphone avec les responsables de l’aéroport CDG et avec d’autres chauffeurs et associations afin de trouver une solution urgente et durable pour tous nos confrères et chauffeurs lors de leurs courses vers les aéroports.

 

Afin d’avancer et de répondre au plus vite au besoin, de faire évoluer différentes problématiques de notre secteur d’activité, j’ai nommé en ce jour Monsieur EL KARTAOUI Soufian qui est désormais le porte-parole de l’AMT et notre chargé de mission.

 

C’est un jeune chef d’entreprise talentueux, combatif et aussi déterminé que moi à défendre nos intérêts et faire avancer les choses.

 

Il est le porte-parole officiel de l’AMT, il doit être auprès de vous un interlocuteur privilégié, il est chargé de reprendre les discussions avec l’ensemble des acteurs du secteur notamment les plateformes (les applications) et l’UNAM qui attend une date de discussion avec nous.

 

Pour avancer rapidement, je demande aux autres associations, notamment l’UDCF et la FTCP de nommer un interlocuteur unique pour les représenter dans les prochaines discussions prévues pour la semaine prochaine, notamment avec Uber. Je tiens à préciser que ce comité de discussion qui sera établi est ouvert à toutes associations, elles n’ont qu’à se faire connaître.

 

Ci-après ci-dessous les références pour contacter notre porte-parole.

 

M. EL KARTAOUI Soufian

 

Porte-parole / Chargé de mission

 

soufian@amt-france.org

 

Tél. 06 62 33 01 19

 

Désormais une permanence téléphonique est assurée pour toute demande, conseil et aide :

 

Du lundi au Vendredi

 

De 9H à 18H

 

Au 01 45 78 45 54

 

Suivez les avancées des discussions et ayez votre mot à dire sur votre avenir !!!!

 

N’hésitez pas à réagir en nous appelant au 01 45 78 45 54 ou via les réseaux sociaux ou notre site internet www.amt-france.org

 

2016/2017  Taxi…VTC… Loti… l’année de tous les défis

 

 

 

l’AMT répond présent et vous ?

 

 

                                                                    L’association Alternative Mobilité Transport

 

                                                    Par l’intermédiaire de son président Mr Joseph FRANCOIS

 

Télécharger
AMT communique 13 09 16.pdf
Document Adobe Acrobat 492.0 KB

L'AMT fait sa rentée, Découvrez notre communiqué!


Vtc…Loti… Taxi….

 

2016/2017  l’année de tous les défis !!!

 

A Tous,

 

 

Nous voilà mobilisés pour cette rentrée. 2016/2017 sera l’année de tous les défis, notre activité n’a jamais été aussi présente, tant dans la vie des français, des clients et désormais dans cette campagne politique,

 

Elle est devenue un sujet de société « la modernisation de la France » « le libre choix du consommateur » 

 

 

 

L’AMT est présente, déterminée plus que jamais à défendre cette économie en portant au plus haut ces débats.

 

Elle ne doit pas être la seule à le faire ! Cette voix doit être porté avec tous les courants d’idées comme ça été le cas lors de notre dernière réunion du 28 juin 2016 avec Uber et l’UNAM. 

 

 

       Groupe d’intérêt, Associations, UDCF, FTCP, VTC, Loti, tous ensemble !!

 

C’est un agenda bien rempli qui s’annonce, il est important de noter les points suivants :

 

Semaine du 12 septembre : 

 

     Afin que tous les courants d’idées puissent être représentés une "commission de discussion" sera créée.

 

    La commission sera composée de 3 sièges : AMT, UDCF, FTCP, elle pourra s’élargir en fonction des demandes. 

 

     Pour faciliter cette action, également recevoir et répondre aux différentes demandes (informations, conseils etc) de tous les chauffeurs, une permanence téléphonique sera mise en place. Le numéro sera communiqué ce lundi 12 septembre 2016

 

 

Semaine du 19 septembre :

 

     La « commission de discussion » devra reprendre les négociations et les échanges entamés le 28 juin dernier, 

 

     Uber nous demande une réunion afin d’avancer sur les différents sujets. Nous devons continuer nos discussions avec l’UNAM, d’autres plateforme demande à être reçu. 

 

 

 

Semaine du 3 octobre :

 

    La « commission de discussion » devra faire un premier compte rendu aux chauffeurs et avoir obtenue une amélioration significative de la situation.

 

La suite de l’agenda sera communiquée au fur et à mesure des avancés. 

 

 

Informations :

 

L’AMT a reçu différentes demandes :  Applications, Médias, Institutions, Groupe de conseils économique, un courrier du Cabinet du Président de la République, ainsi que des Candidats et partie politique, tous s’intéressent à notre activité et souhaiteraient avoir des échanges avec notre secteur. 

 

Il appartiendra à la commission de discussion établie de prendre en compte ses demandes et d’y donner suite ou pas.

 

Nous avons reçu des appels de chauffeurs et de chefs d’entreprise LOTI qui dans le cadre de la solidarité financière et l’obligation de contrôle des déclarations du sous-traitant (chauffeur autoentrepreneur) se sont vue mis en redressement par l’URSSAF.  Un numéro d’assistance juridique sera communiqué dès ce lundi 12 septembre 2016 afin d’aider tous ceux qui le désirent, nous attendons le retour d’une expertise juridique concernant la responsabilité d’un tiers en matière de sous-traitance autoentrepreneur, dès la mise en place de la commission nous demanderons à être reçu par l’URSSAF et les Impôts.

 

C’est une rentrée bien remplie qui s’annonce, nous devons être mobilisé afin de faire entendre notre voix pour l’existence et l’évolution de notre secteur économique !

 

2016/2017  Taxi…VTC… Loti… l’année de tous les défis

 

l’AMT répond présent et vous ?

 

 

                                                                    L’association Alternative Mobilité Transport

 

                                                    Par l’intermédiaire de son président Mr Joseph FRANCOIS

 

Télécharger
AMT communiqué du 05 09 16
AMT communique du 05 09 16 (002).pdf
Document Adobe Acrobat 336.3 KB

Communiqué de presse sur la PPL de Mr Grandguillaume

Communiqué relatif à la Proposition du projet de loi de Laurent Grandguillaume

 

(Relative à la régulation, à la responsabilisation et à la simplification dans les secteurs du transport public particulier de personnes)

 

 

 

 

 

Paris, le Mercredi 29 juin 2016

 

 

 

 

 

Madame, Monsieur,

 

En février 2016, suite à un communiqué de Matignon interdisant aux LOTI d’avoir toute relation avec des plateformes de mises en relations (applications), l’association Alternative Mobilité Transport (AMT) regroupant des entreprises travaillant sous ce régime juridique, représentant près de 15000 salariés, a appelé à un mouvement de manifestation pour faire valoir notre droit d’exister.

 

 

 

A l’issue d’une semaine de manifestation, un médiateur en la personne de Mr Laurent Grandguillaume a été nommé afin d’identifier les problématiques et proposer une feuille de route.

 

Nous avons rencontré avec le médiateur Laurent Grandguillaume le vendredi 25 février 2016 lequel nous a confié que « cette économie, ce nouveau mode de déplacement via des applications plébiscité par les usagers était créateur d’emploi non délocalisables à l’étranger, que le cadre juridique était dépassé par la réalité et enfin que l’ouverture de ce marché devait être encadrée, régulée, afin que tous les acteurs puissent trouver leur place (Taxis, VTC, LOTI) ».

 

L’AMT a donc participé aux différents échanges de concertation avec le gouvernement. A l’issue de ces échanges, un projet de loi est aujourd’hui proposé par le médiateur Laurent Grandguillaume.

 

 

 

 

 

L’AMT a reçu le Mardi 28 juin 2016 l’UNAM, association regroupant d’autres acteurs de cet écosystème (Voitures Noires, Uber, Cab Formation, pour ne citer que ceux-là). L’AMT a bien noté leurs réserves par rapport à ce projet de loi.

 

L’AMT a eu également des échanges en ce même jour avec d’autres associations de chauffeurs, notamment l’UDCF et la FTCP et d’un commun accord nous estimons que la philosophie de ce projet de loi va dans le bon sens.

 

En effet, l’article 1 responsabilise désormais les donneurs d’ordre, c’est-à-dire les plateformes de réservations, ce qui est nécessaire selon nous pour maintenir une relation équilibrée entre les deux acteurs (applications et exécutants).

 

L’article 2 crée un observatoire, vital selon nous pour pérenniser nos emplois. Elle servira de boussole, d’indicateur, afin de ne pas avoir un marché complétement saturé et un effondrement des prix.

 

L’article 3 ouvre une vraie concurrence en permettant désormais à chaque acteur de prendre des courses via n’importe quelle centrale de réservation (Taxis, VTC).

 

Dans son article 4, Monsieur Laurent Grandguillaume, pour sortir de ce débat de fond qui n’en finit pas sur le caractère légal, illégal ou détournement du statut LOTI, propose une conversion des structures LOTI vers le statut VTC, ainsi donc par cette harmonisation juridique de la situation il n’y aurait en réalité que deux acteurs in fine, VTC ou Taxi.

 

Toutefois nous émettons la plus grande réserve et nous serons extrêmement vigilants, quant au plan de transition de nos entreprises du cadre LOTI vers le cadre VTC, c’est-à-dire quant à la période moratoire d’application de la loi prévue au 1er juillet 2017 et le délai de transition des chauffeurs courant jusqu’en juillet 2018. Ce délai est vital pour nos entreprises LOTI afin de préserver tous nos emplois.

 

Notre plus grande réserve se porte également sur le décret en Conseil d’Etat à venir, visant à détailler cette transition en ce qui concerne les parcs automobiles, les validations d’acquis pour les chauffeurs, les accès aux différentes formations entre autres points.

 

Egalement sur l’article 6 dans la mesure ou l’examen VTC devenant un examen national confié à la chambre artisanale, où pour l’heure par an il n’existe que 4 sections d’examen, trop peu selon nous pour soutenir la croissance du secteur. Nous aurions voulu que soit mis en avant l’apprentissage dans la mesure où la formation pourrait se faire par le biais du système existant. Cela répondrait au double besoin, qu’il y ait beaucoup plus de poste pour les apprentis et permettre à termes aux entreprises d’avoir des chauffeurs mieux qualifiés avec une première expérience.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans sa philosophie générale, ce projet de loi s’inscrit dans une meilleure régulation du marché, par un cadre juridique plus harmonieux, en responsabilisant les donneurs d’ordre pour un meilleur équilibre des choses. Nous ne pouvons pas sortir d’un quasi-monopole d’un grand groupe de taxis existant depuis de nombreuses années pour aller vers une position dominante d’une plateforme de réservation. Nous serons vigilants quant aux réserves que nous avons émises.

 

Ce communiqué est cosigné par l'UDCF, la FTCP et l'AMT.

 

 

 

Télécharger
Communiqué de presse relatif à la PPL de Laurent Grandguillaume
Communiqué de presse juin2016-2.pdf
Document Adobe Acrobat 410.8 KB

Réunissons-nous ce mardi 28 juin à 14h          au 10 rue wurtz 75013 Paris

Taxis, VTC, LOTI…, Heetch, Uber, leCab…

 

               Loi Thévenoud, Projet de loi Grandguillaume…

 

 

 

         Réunissons-nous ce mardi 28 juin à 14h

 

         au 10 rue wurtz 75013 Paris

 

 

 

 

 

Paris, le Dimanche 26 juin 2016

 

 

 

 

 

L’AMT a rencontré une nouvelle fois, Vendredi 17 juin 2016, le médiateur Grandguillaume, suite à sa proposition de projet de loi sur la restructuration du marché du transport de personnes.

 

 

 

Ce projet de loi propose la conversion des LOTI en VTC avec une équivalence pour tous salariés loti ayant 12 fiches de paies. Un délai allant jusqu’en juillet 2018 serait accordé et confirmé par la suite dans un décret.

 

 

 

Si nous estimons cette proposition de loi convenable, mais sachant que pendant les discussions d’avril et de mai ce Gouvernement a essayé de passer par la force les amendements 602 et 603…, faut-il lui faire confiance… ?

 

 

 

 

 

L’AMT a également rencontré l’équipe d’UBER ce jeudi 23 Juin 2016 et leur a exprimé nos inquiétudes, nos attentes, notre souhait pour une meilleure transparence et amélioration des relations partenaires (baisse des prix, déconnexion des chauffeurs, visibilité sur l’avenir etc.) tout a été mis sur la table, notamment ce besoin d’échanges réguliers afin d’avancer tous ensembles.

 

 

 

Uber nous a confirmé prendre en compte ces différentes demandes et vouloir engager un dialogue constructif avec nous.  Faut-il les croire… ?

 

 

 

 

 

L’AMT veut ouvrir cette voie au dialogue avec tous les acteurs de cet écosystème, un calendrier avec des dates de rencontres sera établi au fur et à mesure.

 

 

 

Rencontrons l’équipe UBER ce Mardi 28 juin 2016 dans les locaux de l’AMT sis 10 rue Wurtz 75013 Paris (métro Glacière).

 

 

 

Ordre du jour :

 

1)      Position d’Uber sur le Projet de loi de Grandguillaume

 

2)      Relation avec Uber (baisse des prix, déconnections etc.)

 

           

 

 

 

 

 

            Pour l’AMT, le combat continue.

 

 

 

 

Joseph François

Président, Alternative Mobilité Transport

Télécharger
Communiqué de la réunion du 28 juin 2016
Communiqu de presse juin2016-2.pdf
Document Adobe Acrobat 419.7 KB

Réunion Adhérents le 16/06/2016